« Vendanges après l’incendie » dans le JT de France 3

Le Mardi 6 septembre, le JT local de France 3 a consacré un reportage à Château Léoube dans son édition du 19/20.

Après l’incendie qui a détruit 1700 hectares de forêts fin juillet entre Bormes-les-Mimosas et La Londe, les équipes de France 3 se sont rendues à Château Léoube, en pleine période de vendanges.

L’incendie ravageur qui a touché cinq domaines viticoles au total, a nourri des inquiétudes légitimes notamment sur la récolte 2017, qu’il était important de lever.

A Château Léoube, ce sont 200 hectares sur les 560 hectares du site, qui sont partis en fumée.

Romain Ott, directeur de production à Château Léoube, précise que le feu n’a heureusement pas endommagé les raisins. Mis à part les 1ers rangs, la production n’a pas été touchée grâce aux vignes qui ont admirablement bien joué leur rôle de pare-feu.

De nombreux tests ont été réalisés sur les raisins : « Nous avons goûté les baies, dégusté et laissé macérer les jus. Et nous n’avons rien constaté de négatif » précise t’il.

Ce qui inquiète davantage Château Léoube, ce sont la sécheresse et le manque de pluie conséquent qui vont probablement engendrer une baisse de rendement de l’ordre de 20%.

De telles conditions climatiques obligent d’ailleurs les domaines viticoles à démarrer les vendanges plus tôt d’année en année.

Et c’est pour cette raison qu’à Château Léoube, la récolte a commencé 8 jours en avance par rapport à l’année dernière qui annonçait déjà des vendanges précoces.

Jean Dubille, Directeur général de Château Léoube, également interviewé par les équipes de France 3, parle quant à lui des solutions concrètes qui pourraient être mises en place afin d’éviter que de tels dégâts ne se répètent dans les années à venir.

« Il est possible de mettre en place des pare-feu naturels notamment par la plantation de vignes, d’oliveraies ou bien de plantes endogènes autour du domaine pour protéger les exploitations. Ce n’est pas la première fois que des incendies frappent la région : en 1965, 1990 et maintenant 2017, avec à chaque fois le même désastre écologique et économique constaté. Ça suffit ! » déclare Jean Dubille.

Des solutions existent et doivent être mises en place par l’Etat, en autorisant l’extension de zones agricoles, afin de permettre aux agriculteurs de mieux lutter contre les incendies.

Un combat dans lequel Château Léoube est décidé à s’engager résolument afin de préserver son site classé mais aussi sa magnifique région.

Voir le reportage